BARRIERE PARAVALANCHE

DE  PROTECTION CONTRE LES  AVALANCHES

A l’heure actuelle il existe de  nombreux moyens de  protection contre les  avalanches. La  solution la  plus simple  consiste à choisir, lors de l’aménagement initial du territoire, des localités  non exposées aux risques d’avalanche. L’adoption de tout un train de mesures pour prévenir à temps la population du risque de déclenchement d’avalanches peut aussi   s’avérer efficace. Toutefois, ce sont les mesures  prophylactiques actives (tirs au canon) ou passives (équipements paravalanches) qui sont aujourd’hui les plus répandues pour écarter  artificiellement  les menaces  d’avalanches. Parmi tous les types  d’équipements servant à retenir la neige, les barrières paravalanches restent le moyen économiquement le plus efficace  de protection  contre les avalanches.

 Les barrières paravalanches  sont installées  en général dans les zones de déclenchement des avalanches et  fonctionnent selon le principe  d’une répartition de la charge statique sur toute l’épaisseur du manteau neigeux. La nappe de filets en anneaux ASM  forme une surface perpendiculaire au sens de glissement  du manteau neigeux le long de  la pente. Ainsi toute la masse  de neige est retenue dans la zone  de départ et  il ne se forme pas d’avalanche.

La hauteur des  barrières paravalanches est déterminée en fonction  de la  hauteur maximale potentielle du manteau neigeux pour la région donnée. Ceci  dit, il convient de tenir compte aussi du fait que les accumulations de neige derrière les barrières  paravalanches  peuvent provenir aussi de neige apportée par le vent  et, dans ce cas, les  barrières paravalanches peuvent se transformer  en réservoirs d’accumulation de neige, ce qui peut entraîner une  augmentation de la hauteur du manteau neigeux  par rapport  à la hauteur théorique calculée sur la base des observations  antérieures. Les barrières paravalanches sont installées en lignes parallèles  sur plusieurs rangées allant d’un bord à l’autre  de la zone de départ d’avalanches. La distance entre les rangées dépend de l’épaisseur du manteau neigeux, de la déclivité de la pente et du coefficient de glissement des  couches de  neige les plus récentes sur les couches précédentes.

Le principale élément des barrières paravalanches de  «Géo-Barrier» est constitué par des panneaux triangulaires de filets en anneaux circulaires de type ASM  de 250 mm  de diamètre.. Les panneaux  de filets dont fixés par des charnières à la partie supérieure des poteaux et sont reliés par des haubans aux ancrages en câbles, dotés de têtes flexibles. L’articulation  par charnière  du poteau avec  sa plaque d’appui confère souplesse et élasticité à l’ensemble de la structure.

La structure des barrières paravalanches de  «Géo-Barrier» intègre le meilleur du savoir-faire  accumulé dans le monde dans ce domaine, et pour  la plupart des critères d’évaluation, elle répond  aux recommandations du « Guide  des structures de  prévention des avalanches dans les zones de départ» publié en 04/2007  par l’Institut  fédéral   suisse pour la  Forêt, la neige et le paysage (WSL/FNP).

PARTICULARITES DES BARRIERES PARAVALANCHES DE « GEO-BARRIER»

  • Elles peuvent être installées sur des pentes  de n’importe quelle déclivité;

  • Leur  structure modulaire assure un montage simple et  facile;

  • Elles sont résistantes  aux chutes de pierres  déclenchées par les avalanches;

  • Elles peuvent être installées sur n’importe quel type de sol, et ne se distinguent  que par leur  type de  socle;

  • Elles peuvent retenir une masse de neige d’une hauteur de 4,5 mètres par rapport à surface de la pente;

  • Elles ne nécessitent pas  de moyens  techniques compliqués  pour les assembler;

  • Elles suivent  la forme du relief et  réduisent au minimum les besoins  en travaux de terrassement;

  • Elles ne défigurent pas  le paysage  sur le plan esthétique.